La priorité, c’est VOUS

La priorité, c’est VOUS

Quand on a vécu longtemps avec une personnalité sévèrement narcissique (parent, conjoint…), on a perdu l’habitude de se placer en haut de la liste de ses priorités. Pour se remettre de cet abus psychologique, une des clés c’est vraiment de se donner la priorité. Pour tout.

Je vois sur les réseaux sociaux beaucoup de personnes qui cherchent à comprendre les personnes perverses narcissiques. De gens qui passent du temps, voire l’essentiel de leur temps, à essayer d’esquisser un profil de ces personnes toxiques. Et j’ai envie parfois de leur crier : « arrêtez ! Maintenant il vous faut penser d’abord à vous ! ».

Un passage obligé qui doit rester temporaire

C’est complètement normal, soyons clairs, de passer un peu de temps à comprendre ce qui nous arrive quand on ouvre les yeux sur l’abus narcissique qu’on est en train de vivre. Et c’est un passage obligé que de comprendre comment fonctionne la personne souffrant d’un trouble de la personnalité narcissique (TPN). C’est ce qui va nous permettre de nous extraire de sa toile. Mais une fois qu’on a les yeux ouverts et qu’on a mis de la distance avec cette personne, il est nécessaire de changer son focus. Parce qu’accorder encore de l’attention à cette personne, c’est continuer à lui donner du pouvoir. Et aussi continuer à lui céder son propre pouvoir.

Donnez la priorité à vos besoins

Il peut être difficile de changer nos habitudes quand on a passé des années à satisfaire les besoins (supposés ou réels) d’une autre personne avant les siens. C’est pourquoi il est parfois long de se rendre compte qu’on continue, sur un mode différent, à le faire. Mais, vraiment, j’insiste : maintenant c’est VOUS, et vous seule, qui comptez. . Alors plutôt que de chercher à comprendre l’autre, et de vous adapter encore à ses attitudes changeantes, tournez-vous vers vous. Qu’est-ce qui est important pour vous dans la vie ? Quelles sont vos valeurs primordiales ? Quels sont vos principaux besoins (en dehors des besoins basiques) ?

Avez-vous besoin de respect, de justice, d’écoute, de considération par exemple ? La bonne nouvelle c’est que ces besoins vous pouvez les satisfaire toute seule. N’attendez plus qu’un autre vienne les combler à votre place.

Comment satisfaire vos besoins : quelques exemples

La justice, par exemple, ce pourrait être de vous accorder l’attention et la priorité que vous vous êtes déniées si longtemps (histoire de rétablir la balance). Pour l’écoute : écoutez ce qui se passe en vous et écoutez ce que votre corps vous dit. Où sont les zones de contraction ? Que ressentez-vous ? Faites un point au moins trois fois par jour. Choyez-vous comme vous aimeriez être choyée par quelqu’un d’autre : offrez-vous de l’attention, du temps, des cadeaux et des soins.

Cela ne demande pas nécessairement un budget, juste cette attention et ce soin que vous dirigez normalement vers les autres. Vous avez compris ? La priorité c’est VOUS. Oui, vous avant même vos enfants : si vous ne prenez pas soin de vous d’abord, vous ne pourrez pas prendre soin correctement d’eux.

Retrouvez votre pouvoir

Si vous aimez vous poser des questions, et dresser un profil psychologique des autres, mettez donc cette curiosité à votre service. Et posez-vous quelques questions. Par exemple, qu’est-ce qui, dans mon histoire, m’a conduit à vivre une telle relation ? Qu’est-ce qui m’a prédisposée à tomber dans ses griffes ? Quels ressorts intimes ont permis à l’abus d’avoir lieu (quand c’est à l’âge adulte évidemment) ? Est-ce que je peux changer concrètement quelque chose pour ne plus laisser de prise à l’emprise ?

Ainsi, en vous mettant au top de vos priorités, vous allez retrouver la part de pouvoir que vous avez concédée si longtemps à la personne toxique qui a partagé votre vie. Et c’est la meilleure vengeance, le meilleur pied de nez que vous vous lui faire. Une personne souffrant de TPN se nourrit de l’attention et de l’énergie que l’autre lui prête (même de loin, juste avec les pensées). Si vous dirigez votre attention vers vous, vous l’en privez. Et, cerise sur le gâteau, en ne nourrissant plus, même énergétiquement, ce lien toxique, il y a fort à parier que la relation avec la personne toxique s’améliore. Je parle ici pour celles qui sont obligées de rester en lien (pour x et y raisons).

Et pour vous engager à vous mettre à la première place et à être vraiment vous-mêmes, utilisez ma méditation guidée (voir ci-dessous).


Cadeau : une méditation guidée pour vous dire enfin Oui à vous-même

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

One thought on “La priorité, c’est VOUS

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ce site utilise des cookies afin d'améliorer et personnaliser votre expérience utilisateur.  Il peut aussi inclure des cookies de tierces parties comme Google Analytics ou Youtube. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Cliquez SVP sur le bouton pour lire notre politique de confidentialité.