Exercice de poésie, expression de son paysage intérieur

Exercice de poésie, expression de son paysage intérieur

La poésie, c’est-à-dire la transcription d’un ressenti ou de ce que l’on voit en métaphores, en mots qui riment ou non, est une pratique de transformation de nos états intérieurs très intéressante.

Pourquoi faire de la poésie ?

Écrire des poèmes permet aux deux hémisphères du cerveau de fonctionner ensemble, ce qui crée une harmonie. Lorsque les deux hémisphères cérébraux sont en harmonie, par exemple en étant l’un très dans un état méditatif, l’autre bien concentré, cet équilibre permet de voir la vie, tout en étant la vie.

La poésie est, comme le chant, une ressource, une pratique, permettant de laisser l’énergie circuler. Écrire un poème est une façon de traduire de ce que l’on vit, ce que l’on voit, ce que l’on sent en métaphores, en images.

C’est un aperçu du paysage intérieur, c’est un point de vue double : sur l’intérieur et sur l’extérieur à la fois. L’extérieur sert d’appui pour décrire l’intérieur. C’est une fenêtre sur l’âme, et c’est une parole de beauté qui libère les mouvements intérieurs et ainsi reconnecte à la Source.

Quels poèmes ?

Il y a des poèmes inspirés, c’est-à-dire traversés par le Souffle. Et d’autres qui tentent maladroitement d’enfermer dans des mots un état intérieur indescriptible. D’autres encore jaillissent, sans sembler rimer à rien… et pourtant une parole vraie y surgit, qui parle directement au cœur.

Le poème comme pratique, c’est cet essai de transformation de ce qui nous agite, de ce qui en nous se meut, avec plus ou moins de résistance, en une parole libératrice. C’est laisser sortir des émotions en mots, et s’en trouver allégé. Cela peut être aussi faire œuvre de beauté et ainsi nourrir son âme.

On peut écrire des poèmes-fleuves ou bien des haïkus, ces courts poèmes japonais de trois lignes suivant un rythme de 5-7-5 syllabes. Ce qui compte c’est d’offrir au Verbe l’énergie qui nous anime, de la laisser sortir, de la transformer pour l’apaiser ou en restituer la force sauvage, la beauté brute.

Petit exercice de poésie

Posez-vous dans un endroit tranquille. Mettez votre attention sur votre respiration, pendant quelques cycles. Puis laissez sortir une dizaine ou une quinzaine de mots, spontanément. Notez-les. Et amusez-vous à faire un poème avec.

Rien ne vous oblige à ce qu’il ressemble à quelque chose, il suffit de relier ces mots, ces expressions, ces verbes en étant relié à son âme. Et peut-être même que le texte ainsi composé aura un message à vous faire passer.

J’ai fait cet exercice il y a quelques semaines, et pour vous montrer qu’il ne s’agit pas de prouesses littéraires, voici ce qu’il en est sorti.

Les mots : beauté, saison, majesté, califourchon, lune, à cheval, sensation, j’aime, résonance, figure, reine, solidité, force, facilité, légèreté.

Et le texte obtenu :

A cheval sur la Beauté

A califourchon sur ma majesté

Je passe les saisons

A travers mes sensations

Reine Lune trône dans le ciel de ma solidité

Roi Soleil rayonne dans le cœur de ma légèreté

J’aime cette résonance avec la Nature

Qui dévoile notre vraie figure :

Force, puissance et sérénité.

One thought on “Exercice de poésie, expression de son paysage intérieur

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ce site utilise des cookies afin d'améliorer et personnaliser votre expérience utilisateur.  Il peut aussi inclure des cookies de tierces parties comme Google Analytics ou Youtube. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Cliquez SVP sur le bouton pour lire notre politique de confidentialité.